L’histoire du vetement de bapteme

 

 

 

C’est au cours de l’ère victorienne que les vetements de bapteme sont devenus de vrais œuvres d’art. Le baptême était un évènement attendu avec impatience, il fallait donc pour cette grande célébration une tenue digne de ce nom.

A l’époque, l’Eglise insistait pour que tous les bébés soient baptisés en blanc, symbole de pureté.

C’est au cours du 18ème siècle que les vetements de bapteme ont commencé à être finement brodés à partir de soie et satin.

Au 19ème siècle, le coton devenant plus accessible, il est devenu le tissu le plus populaire.

De modèles de plus en plus sophistiqués firent ainsi  leur apparition grâce au magnifique mariage du coton, de la soie et de la dentelle.

Au milieu du 19ème siècle, c’est la mode de la broderie fine blanche appelé "la broderie antique de dentelle d'Ayrshire". On l’utilise alors comme décoration sur les vetements de bapteme.

Vers la fin du 19ème siècle, c’est l’apogée du vetement de bapteme qui trouve toute sa splendeur grâce aux broderies et dentelles.

Après la cérémonie, le vetement de bapteme était soigneusement rangé puis transmis de génération en génération. Il était un vrai trésor de famille.

 

 

 

Cordialement,

L’équipe Carrefour des Ceremonies

 

 Facebook Twitter More...

Revenir au sommaire